Advertisement
Historique Convertir en PDF Version imprimable Suggrer par mail
L'association
Index de l'article
Historique
Page 2



Rapport Moral d'Activités 2007

Programme d'activités 2012 - 2013

l'Acte fondateur : La suppression des sacs plastiques de caisse.

L'association CoLLecT-IF, à La Ciotat, est à l'initiative en France de la démarche continentale pour la suppression des sacs plastiques de caisse. Leur méthode essentiellement basée sur la sensibilisation a clairement porté ses fruits.


Elle s’est traduite par un vote à l’Assemblée Nationale le 11 octobre 2005, qui interdit la commercialisation et la distribution de sacs plastiques de caisse au 01 janvier 2010 alors qu’un amendement d’orientation agricole est voté pour développer et encourager la recherche sur les matières 100% biodégradables.





Alors qu'on les fabrique en une seconde et qu'ils sont utilisés en moyenne 20 minutes, les sacs plastiques seront soit incinérés soit dispersés dans la nature où il leur faudra jusqu'à 400 ans pour se dégrader et 1200 ans en mer selon leurs épaisseurs !
En France,
17 milliards
de sacs plastiques sont distribués chaque année, ce qui représente
80 000 tonnes
de déchets à traiter.
60% ne sont pas traités.


Véritable fléau pour la faune et la flore, notamment en milieu marin, le sac plastique produit au moins trois types de pollutions : visuelle, de l'air et du milieu marin.

Pollution de l'air car l'incinération d'un sac plastique dégage des substances toxiques comme la dioxine.

Pollution du milieu marin puisque selon l'Ifremer, 122 millions de sacs plastiques souillent nos 5000 kilomètres de côtes. Outre ces pollutions, les sacs plastiques représentent un danger pour les grands organismes marins (tortues, cétacés, thons...) en provoquant leur étouffement ou leur étranglement lorsqu'ils les absorbent. Chaque année, il tue 1 million d'oiseaux de mer et 100000 mammifères marins, estime l'Ifremer. Ils modifient aussi l'écosystème marin en empêchant la pénétration de la lumière dans l'eau et gênent le développement des micro-organismes.

Adhésion à la Charte d'engagements de CoLLecT-IF

Face à ce constat, l'association CoLLecT-IF a décidé de réagir concrètement.


Image
Alain Matesi
Tout a commencé en mai 2004, un peu par hasard. Alain MATESI et ses amis, passionnés de voile, en ont assez de devoir slalomer entre les sacs plastiques échappés du marché forain du dimanche matin du Port-Vieux de La Ciotat lorsqu'ils vont en mer.

Ils décident donc d'écrire aux directeurs des grandes surfaces de la ville pour leur demander de supprimer les sacs plastiques aux caisses. Ils se rendent d'abord au Carrefour local pour les inciter à changer d’attitude et obtiennent du grand magasin la possibilité de procéder à un test. Ainsi durant 4 semaines, outre des signalétiques incitatives mises en place dans le magasin, certaines caisses ont été transformées en caisses « vertes » : plus aucun sac plastique, juste des sacs réutilisables échangeables à vie mis à la disposition des clients.


Le test a été plutôt concluant puisque le magasin est passé de 300 000 sacs/semaine à 100 000 en 4 semaines,
66% de diminution
!

De plus, 78% des clients interrogés étaient favorables à la généralisation du test et à la suppression des sacs plastiques.

Suite à ce test, l'affaire prend de l'importance, fait du bruit et reçoit le soutien des pouvoirs publics et de la fédération du commerce et de la distribution.

Dans toute la France et sur les conseils de CoLLecT-IF, les représentants des enseignes de la grande distribution et les institutions politiques signent des chartes "Zéro sac plastique"
aux caisses des grandes enseignes. " Nous avons sensibilisé quant à nous les différents acteurs, sans agressivité. On s'est inscrit dans une incitation, une stratégie gagnant-gagnant avec les magasins! "

Notre méthode est reconnue sur le plan national par les résultats déjà obtenus




Dernire mise jour : ( 02-05-2021 )
 
Suivant >

Téléchargez
Cliquer pou t?l?charger

Le Pacte 77 0

S'abonner ? la Newsletter